LABORATOIRE KONTEMPO

MENU

Image
Image
Image
Image
Image
Image

Mayangani

Prisca Tankwey

Conçue dans une logique d’interaction de médiums de divers univers artistiques, l’installation de Paulvi Ngimbi et Prisca Tankwey, crée un langage porté par les éléments hautement symboliques présents. Des questions liées aux apparences, à la spiritualité et au rapport avec le divin dans leur environnement immédiat, y abondent. Celles liées à la vie et la mort, à travers des symboles universels, tels que les cranes tous blancs et illuminés, ne sont pas en reste. Cette grande installation où lumières et couleurs s’entrechoquent contient une sorte de coupole, inspirée des dômes ou de l’architecture ecclésiastique européenne médiévale enveloppée d’une impression de vitraux aux narrations non biblique. Dans celle-ci, Prisca y invite les contemplateurs à des séances de conversations éclectiques sur fond d’anciennes photos familiales projetant des questionnements personnelles axés sur de dénouement des complexes psychosociales écumant sa société. Une sorte d’exorcisme collectif.

Prisca Tankwey est née en 1997 à Kinshasa, où elle évolue au sein du collectif Laboratoir’Art.
Elle décroche en 2019 sa licence (bac+5), à l’Académie des beaux-Arts de Kinshasa, en Arts
Plastiques.
Actuellement, elle est assistante chargée de cours au département de peinture dans cette
même institution académique, tout en étant professionnellement active dans des projets axés
sur l’art contemporain. C’est depuis 2015 qu’elle s’engage dans le monde professionnel, en
participant à des expositions transversales, en RD Congo et sur la scène internationale.
Elle a, à son actif, différentes expositions collectives et ateliers-résidences, au pays ainsi qu’en
Allemagne, à Brazzaville, etc. Artiste multidisciplinaire, peintre, illustratrice, photographe, installatrice, sculptrice, etc. Prisca a participé, en 2019, aux échanges, à l’Académie des Beaux-
arts de Dresden, en Allemagne. Elle a fait partie de l’exposition « Retours à l’Afrique », à Bandjoun Station, au Cameroun.

DEMARCHE ARTISTIQUE
Confrontée à un vide, une perte qui n’a cessé d’émettre ses influences, tant sur le plan
personnel qu’artistique, Tankwey explore la notion des changements inattendus dont elle a
comme point de départ le registre autobiographique. Elle explore, comme indiqué ci-haut, les
changements : du positif au négatif, du négatif au positif, de l’ascension à la chute, du bas au
sommet… les changements, les ruptures, mais aussi des questionnements sur les
bouleversements brutaux et inattendus dans l’histoire de son continent et du monde… Elle
provoque et propose un autre regard, autant sur les constructions sociologiques congolaises
que sur les conventions universelles, au moyen de divers mediums.