LABORATOIRE KONTEMPO

Image
Image
Image
Image

Lettre de Afonso Ier, roi du Kongo

Sammy Baloji

Lettre de Afonso Ier, roi du Kongo, à Manuel Ier, roi du Portugal, concernant l’incendie de la « grande maison des idoles », royaume du Kongo, 5 octobre 1514.

 

Afonso Ier (1456-1543) est le deuxième monarque chrétien du royaume Kongo. Probablement né au VIIe siècle et à son  apogée au XVe, ce royaume immense correspondrait aujourd’hui, suivant la côte atlantique, au nord de l’Angola, à la quasi-totalité de la République du Congo, à l’ouest de la République Démocratique du Congo et à une partie du Gabon ; vers l’est, il s’éten- dait de l’océan Atlantique jusqu’à l’ouest de la rivière Kwango et, vers le sud, du fleuve Congo jusqu’au fleuve Loge. C’est
sous le règne de Manuel Ier (1469-1521) que se développe l’expansion portugaise vers les Amériques et les Indes. Dans les années 1480, s’établissent les premières relations commerciales et di- plomatiques avec le royaume Kongo. En 1509, l’avènement d’Afonso Ier scelle une alliance avec Manuel Ier, au nom de la propaga- tion de la foi chrétienne. Cette entente, où chaque monarque trouve son intérêt, est très vite émaillée de conflits avec les Portugais présents au Congo.

Bio

 

Sammy Baloji (né en 1978 à Lubumbashi, RD Congo) vit et travaille entre Lubumbashi et Bruxelles. Depuis septembre 2019, il mène un doctorat de recherche en art à la Sint Lucas Antwerpen School of Arts intitulé « Kasala et Lukasa contemporains : vers une reconfiguration de l’identité et de la géopolitique ».

Depuis 2005, Sammy Baloji explore la mémoire et l’histoire de la République démocratique du Congo. Son travail est une recherche continue du patrimoine culturel, architectural et industriel de la région du Katanga, et il interroge l’impact de la colonisation belge.

Il a été décoré du titre de Chevalier des Arts et des Lettres et a reçu de nombreuses bourses, prix et distinctions, notamment lors des Rencontres africaines de la photographie de Bamako et de la Biennale de Dakar. Il est également lauréat du Programme Rolex de mentorat artistique. En 2019-2020, il a travaillé en tant qu’artiste en résidence de l’Académie française de Rome – Villa Médicis. Depuis 2018, il enseigne à la Sommerakademie de Salzbourg. En 2008, Sammy Baloji a cofondé les Rencontres de Picha/Lubumbashi Biennale. Parmi ses récentes expositions monographiques, citons Sammy Baloji, Other TalesS, Lund Konsthall et Aarhus Kunsthal (2020) ; Congo, Fragments d’une histoire, Le Point du Jour, Cherbourg (2019) ; Un plan pour les Toads and Snakes, Framer Framed, Amsterdam (2018) ; Sven Augustijnen & Sammy Baloji, Museumcultuur Strombeek (2018) ; Urban Now : City Life in Congo, Sammy Baloji et Filip de Boeck, The Power Plant, Toronto et WIELS, Bruxelles (2016-2017) ; et Hunting and Collecting, Mu.ZEE Kunstmuseum aan zee, Ostende (2014). Il a récemment participé à la Biennale de Sydney (2020), à documenta 14 (Cassel/Athènes, 2017), à la Biennale de Lyon (2015), à la Biennale de Venise (2015) et au Festival Photo quai au musée du Quai Branly (Paris, 2015).