LABORATOIRE KONTEMPO

MENU

Image
Image
Image
Image
Image

Mayangani

Paulvi Ngimbi

Conçue dans une logique d’interaction de médiums de divers univers artistiques, l’installation de Paulvi Ngimbi et Prisca Tankwey, crée un langage porté par les éléments hautement symboliques présents. Des questions liées aux apparences, à la spiritualité et au rapport avec le divin dans leur environnement immédiat, y abondent. Celles liées à la vie et la mort, à travers des symboles universels, tels que les cranes tous blancs et illuminés, ne sont pas en reste. Cette grande installation où lumières et couleurs s’entrechoquent contient une sorte de coupole, inspirée des dômes ou de l’architecture ecclésiastique européenne médiévale enveloppée d’une impression de vitraux aux narrations non biblique. Dans celle-ci, Prisca y invite les contemplateurs à des séances de conversations éclectiques sur fond d’anciennes photos familiales projetant des questionnements personnelles axés sur de dénouement des complexes psychosociales écumant sa société. Une sorte d’exorcisme collectif.

Paulvi Ngimbi est un artiste congolais qui vit et travaille à Kinshasa, où il est né en 1997. Il est membre
cofondateur de LaboratoiʼArt, une structure basée à Kinshasa et axée sur les pratiques de lʼart
contemporain. Il décroche en 2019 sa licence (bac+5), à l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa.
L’artiste Ngimbi est actuellement assistant chargé de cours, au département de sculpture, de l’Académie
précitée.
Artiste pluridisciplinaire : sculpteur, photographe, vidéaste, performeur et installateur, il a participé à
différentes expositions collectives et ateliers dont le Laboratoire Kontempo 2020, à l’Académie des
Beaux-arts de Kinshasa, avec son installation « Ekulusu »; aussi, « Images en mouvement et créateurs en
puissance », à Kinshasa, organisée par le collectif SADI, avec sa vidéo artistique « Résistance », au
Centre Mont des Arts à Kinshasa ; de même sa série photographique « Kuzu » exposée à l’Académie des
Beaux-arts de Kinshasa en 2018 dans le cadre du même projet.
Créateur d’œuvres d’art contemporain, dont la particularité réside dans la mixité de techniques, son travail
est une recherche et mélange de médiums et concepts naturellement hétérogènes. Actuellement, il mixte
l’installation sculpturale et la vidéo, ainsi que des sons puisés dans la culture populaire de Kinshasa et
tablant sur le paradoxe entre le sacré et le profane dans cette société, en remontant subtilement vers le
passe de celui-ci.